lettres à ma psy

21 avril 2019

le jeu de la vérité

elle me fait part d'une prochaine sortie "2 mensonges une vérité"

je lui réponds que je l'ai vu

je confondais avec" le jeu de la vérité ",autre pièce

nous nous embrassons ,elle serre mon bras d'un geste complice ;émotion immédiate,forte

je pars

nous venons d'avoir notre nouvelle séance 

avons fait un bilan saccadé des victoires des défaites durant cette coupure d'un mois

elle ,en noir ,un  t-shirt fluo égayant le costume noir , le maquillage récent

trop marqué je trouve,cela la durcit je trouve

nous reprenons les rêves les anciens les nouveaux les catastrophes

elle observe:"à chaque fois le rendez vous est annulé"

je rentre pensant aux mensonges aux vérités sujet de nos pièces

pour le thérapeute doit il dire toutes les vérités ressenties au risque de blesser son patient ou bien mentir pour une bonne raison afin de le préserver,de l'aider

pour le patient  une inexorable force pousse parfois à mentir ,par omission , parce que le sujet est trop pénible , parce que nous n'y sommes pas à notre avantage , parce que nous aimerions montrer que nous progressons grâce à elle ,montrer le bon coté , la bonne résonance à soi même. mentir pour se mentir pour s'auto suggérer les bonnes résolutions ,le bon chemin.. pour ne pas désespérer ...dire la vérité sur ses doutes ses manques comme un coup de poignard qui serait diriger vers soi mais aussi vers elle ,lui faire supporter une partie du fardeau

lucidité parasite?

résolution d'un transfert fort ,implacable presque subi ?

éponger cette colère sourde qui vous aspire sur toujours le même constat

vous n'etes pas digne de son travail 

pas suffisamment courageux pour sortir de vos impasses

jusqu'à la prochaine séance où vous espérerez trouver "la grâce" 

où vous trouverez l'absolution quand elle vous traitera de connard.. vous attendrez cette séance , putain oui ,vous l'attendrez

 

Posté par akonolinga à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 avril 2019

l'apres

vous allez chez votre médecin,votre avocat...

vous ne vous souciez pas de l'apres

le sentiment que cela m'inspire se rapproche plus d'un divorce

on ne verra plus l'autre après la thérapie

on sera lâché certes donc plus confiant plus indépendant

mais on ne sera jamais ami amant frère et soeur

je paye ,je sors

simple?

 

Posté par akonolinga à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mars 2019

la question

omniprésente la question de cette passion née il y a quelques années dans le cadre de la thérapie

réponses multiples

une impression de sérénité , d'avoir accompli elle même le long voyage du choix et d'avoir trouvé des réponses ,les avoir digérées et celles ci font partie d'elle

elles ne se pose plus la question d'oser 

oser dire oser faire

elle semble atteignable, présente ,disponible quand elle le décide 

dans son job de thérapeute ,dans sa vie

je ne sais pas ce qui peut l'émouvoir (la détresse de ses patients?)

des souvenirs douloureux?

ce qu'elle a pu expurger dans sa propre thérapie

cette tranquilité m'impressionne,me fait envie

une vie décidée ,choisie par elle

simplement ;peut etre pas

un choix de vie définitif sans remise en question

bref j'ai trouvé une oreille,un language mais aussi une forme de modèle

cela réduit aussi ma perspective de thérapie 

car je n'arriverais jamais à cet état

 

 

 

 

 

 

Posté par akonolinga à 20:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 mars 2019

le plaisir

il y a un an environ

a une de mes interrogations sur tel agissement

telle soit disant perversion

elle me répondit :"le plaisir"

se faire plaisir comme un geste naturel

tant qu'on le fait sans impliquer la liberté de quelqu'un d'autre ,son propre choix

pas soumettre quelqu'un d'autre l'aliéner

juste pour soi

pour se faire plaisir

sans honte

sans regrets

sans se cacher derrière un paravent de culpabilité

 

Posté par akonolinga à 22:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2019

le respect,pourquoi faire?

mon sentiment principal pour elle reste un profond respect

pourquoi?je me pose la question sans arret

pour ses efforts sans relâche afin de m'élever vers le ciel

parce que je pense qu'elle ne fait pas cela pour l'argent

soit par passion intellectuelle

soit par amour des autres

soit les deux

son savoir m'impressionne ,sa culture aussi

dans ma vie professionnelle ,je ne trouve pas d'équivalent

elle est humaine ,jamais prétentieuse

elle allie son coté "fashion victime" avec un naturel désarmant

amour total

 

Posté par akonolinga à 12:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


27 mars 2019

acceptation

elle plisse ses yeux 

comme lorqu'elle réfléchit

son coté mutin sans doute

"je suis d'accord.."

"..."

"oui je suis d'accord"

"d'accord sur quoi?"

"je vous accepte dans mon intime,vous pouvez m'embrasser,me caresser les cheveux le cou les joues"

"pourquoi?"

"parce que vous ne me laissez pas indifférente"

"non,pourquoi vous me dites cela ,maintenant?"

"a vous de deviner"

"vous savez que je n'ai jamais eu de vraie rencontre ,avec aucune femme"

"oui je le sais"

"je ne peux accepter cette forme sacrificielle pour moi"

"vous vous méprenez, il n'y a aucun sacrifice,nous sommes la tous les deux"

"mais je ne suis pas de taille,,manque de désir,laideur froide,féminin surnaturel"

"je voudrais que nous corrigions cela"

"la ,maintenant?pourquoi?"

parce que je suis dans votre rêve , de passage

Posté par akonolinga à 19:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 mars 2019

solarité

dernier rendez vous 

je lui dis ma gène au sujet de la statue

les mots ne viennent pas facilement

et une onde de lumière me parvient

éblouissante de partage,de bienveillance

je pressens ce que pourrait être une séance pleine,sans retenue

un amour immense me remplit pendant que je paye

j'ai de la chance de l'avoir rencontré

de la chance de l'avoir gardé

 

Posté par akonolinga à 21:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2019

rompre?

parti dans les eaux troubles de la séparation par mail,par SMS ,je me suis senti obligé de ne pas utiliser ce procédé mesquin

je garde le prochain rendez vous ne sachant encore s'il y en aura un suivant

 

Je laisserai le lit comme elle l'a laissé
Défait et rompu, les draps emmêlés
Afin que l'empreinte de son corps
Reste gravée dans le décor
Je resterai là, immobile
Les bras croisés, presque tranquille
Je laisserai la chambre comme elle l'a laissée
L'odeur de Camel, Gauloises mêlée
Afin que la lumière retienne
Son ombre nue dans les persiennes
Au bout du quai tombe le jour
Je reste là sentant l'Amour
respecter l'autre 
une personne qui m'a tant donné

Posté par akonolinga à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2019

retombées

A un moment je lui dis que je n'ai pas encore défini la bonne trajectoire pour le travail de mémoire qu'elle m'a demandé

ah oui votre blog

non , le fil rouge de ma vie que vous m'avez suggéré d'écrire

son téléphone sonne

plus important que mes dires

je ne suis pas rentré en résonance avec elle

elle se lasse? s'ennuie?

la thérapie ne m'apportera pas le bonheur sur un plateau

je suis bloqué , voies sans issues

elle me semble loin , lointaine

j'en sors accablé

pret à renoncer

immaturité obsédante

délire d'en finir avec ca

 

Posté par akonolinga à 20:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2019

bilan

je me sens con

petit blanc immature sans pirogue

jouant d'une fausse modestie pour exposer fatuité et contentement éphémère

la thérapie m'a anesthésié 

plus de douleurs 

juste une forme contemplative d'un non intérêt pour cette vie

on ne guérit jamais

on évolue dans une forme de dits et non dits sans valeurs

nombrilisme vain et castrateur de vos souvenirs 

une idée obsédante : fuir

la perpétuité dans ce corps lâche 

N'oublis pas de sourire ,souris pour escroquer ton désespoir,souris pour continuer de vivre car la vieillesse est un décès par petits morceaux

 

 

 

Posté par akonolinga à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]