lettres à ma psy

24 mars 2017

condoleances

les gens

tes amis

ta famille proche ou lointaine

te disent "condoléances" comme on poinçonnait un ticket de métro

le droit de parler d'eux mêmes de leur problèmes

ils te laissent seul avec ton chagrin

t ignore

ne rien dire

rester digne

Posté par akonolinga à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 mars 2017

jamais fini

période de peine de souvenirs qui affluent

avec eux les vieux démons réapparaissent

ceux que l'on croyait éteints

Posté par akonolinga à 21:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 mars 2017

babe alone in babylone

l'unique moment ou je ne me sens pas seul 

celui ou elle est en face de moi

sensation d'exister

Posté par akonolinga à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

le caveau

l'homme des pompes funebres , souriant:"il reste juste la place de mettre le cercueil de votre mere,apres il est plein"

la famille ,le pere , la mere ,deux enfants réunis dans la mort

je m'y sens exclu vivant ou mort 

Posté par akonolinga à 21:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mars 2017

et puis vint le temps de la mort

cette nuit ma mère est morte

seule , elle qui a suivi l'agonie de dizaines de personnes ,famille ,amis

celle qu'on venait chercher pour se substituer à un proche qui n'avait pas la force de le faire

mort attendue

mort presque souhaitée tant la vie l avait déja quitté

prendre mes bras à son cou et me dire que c'est facile

Posté par akonolinga à 13:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 mars 2017

livres

j aime le mot "confier"

j y lis 

confiance

confidence

la transparence

l'union psychique

la vérité

une forme d'amour

de fusion

 

Posté par akonolinga à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

le viol

j ai déposé deux livres dans sa boite aux lettres

deux livres de psy sur lesquels j'ai séché

livres achetés après mon rêve

livres pour expliquer

livres revenus la ou ils auraient du aller

elle m'a dit :"vous avez ouvert ma boite aux lettres ,ils étaient déposés bien rangés"

cela m'a rendu furieux à l'intérieur

comment pourrais je penser à profaner cet endroit

le seul viol dont je suis capable

prendre une photo à chaque rendez vous de la fenêtre de la salle d'attente

respirer son parfum quand elle m'embrasse en fin d'année

le transfert n'est pas une appropriation , un viol

je suis Laura de 'in treatment"

je ne lui dis pas

en tout cas pas un violeur

sans doute un contemplateur passif

inhibé

 cela m'a rendu triste

 

Posté par akonolinga à 13:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

stupeur et tremblement

à l'automne de sa vie ma mère m'a confié "quand ton père est rentré de la guerre ,il n'était plus le même ,il ne s'interressait plus qu'à son travail et je crois qu'il ne m'aimait plus"

j'avais refoulé cette fin de repas et ces confidences inhabituelles

nous explorons une hypothèse "violente" dans laquelle je ne serais pas "son" fils

j'ai considéré depuis quelques années que l'enfant que je suis n'avait pas été désiré par un couple mais par une mère qui n'en pouvait plus de souffrir et avait fait un bébé une semaine après la mort d'un autre enfant mais sans en formaliser le désir au près du père

le résultat d'un acte sexuel mais non d'une conception

j'ai reproduit le même schéma avec mes deux filles

fatalité?

quand je pense à cette nouvelle hypothèse ,mes jambes me lâchent et mes yeux se remplissent de larmes ;touché?

elle m'a demandé de faire un "organigramme" de cette famille phagocyte

je vais réfléchir;se faire entendre ,se faire comprendre et retrouver le fil

quand je parle devant elle ,un souvenir vient après l'autre et je ne suis plus clair 

juste suivre le fil de mes angoisses ou émotions ayant marqué mon corps

Posté par akonolinga à 10:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mars 2017

j en reve encore

Et même si je m' améliore
Oh j'en rêve encore
Même cassé, ivre mort
Oh j'en rêve encore
Encore, encore
Ne plus rien sentir
Inconscient, minérale
Plus le moindre désir
Plus de peur ni de mal

Posté par akonolinga à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2017

utile?

de l'utilité de parler du transfert avec sa psy?

qu'est ce que cela peut faire avancer ou mettre en mouvement?

une fois celui ci établi ,elle le sait ,a tout moyen de le comprendre , de l ignorer , de s'en servir ou de ne pas en parler

ce n'est pas une souffrance juste une fixation sans sens pour moi

Posté par akonolinga à 15:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]