lettres à ma psy

09 novembre 2018

osez

elle arrive toute en vert

exclamation de ma part

"il faut oser la couleur"

je lui parle de mes réflexions sur "pourquoi vous me dites cela?"

elle me répond

précise

un couple arrive dans le couloir

j attends

"ce fut une belle séance"

me dit elle

 

Posté par akonolinga à 13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 octobre 2018

choix multiple

tenter de définir les raisons qui me poussent à lui raconter les victoires

la méthode coué: affirmer que je vais bien pour m'en persuader ,une forme d'auto aveuglement ,faisant oublier tous les dangers en ne les affrontant pas ,tel l'autruche je me dis que jusqu'ici tout va bien  3/10

dire :la thérapie c'est fini ;je vais bien ,je n'ai plus besoin de vous ; je vous remercie;vous avez fait de moi un etre différent ;moins de peurs ;moins de culpabilité; moins d'auto implication la ou je n'ai pas à être 1/10

renvoyer  une image propre ;lui prouver que grâce à elle je vais bien; le lui dire;le lui faire partager comme on partage un fruit,une bonne bouteille;lui rendre un peu de tout ce qu'elle m'a donnée;régler une dette, comme le bouquet de fleur ramene à sa maitresse d'école  6/10

transmettre sous un aspect décalé un message d'amour sans en dire le nom ;se faire aimer pour ce que je suis devenu grâce à elle presque pour elle;témoigner pour un impossible retour 7/10

je ne sais pas dire "je t'aime" trop d'interdits être nu sans refuge sans bouclier

faire cela simplement sans se questionner,sans vouloir soupeser la sincérité

etre nu fier de sa nudité;être bien juste pour l'autre avec l'autre

sans artifices sans trouver des échappatoires débiles

le fameux être soi

mais aussi etre quoi pour l'autre ?

accepter ma différence , accepter une identité autre qui est autonome 

ne pas tenter de l'absorber par force par ruse par nécessité

juste côtoyer s'ouvrir

 

 

Posté par akonolinga à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2018

le desert

en fin je la revois

finement élégante

racée

percutante

elle prend une gorgée d'une boisson incertaine

lui demande si elle aime le vin?

oui elle apprécie

je lui raconte ma victoire dans la marche du désert;l'euphorie d'un objectif atteint parfois en serrant les dents

aussi la tempête ,le tribunal dressé sous la tente ;la ou je ne me sens pas impliqué

de mes progrès donc

une minute avant la fin

"pourquoi me racontez vous cela?"

c'est LA bonne question

la clef de voûte qui donne un sens à cette thérapie

avoir la réponse c'est faire un pas de géant

les réponses?

multiples

inconnues

cachées volontairement ou non dans mon inconscient

 

 

Posté par akonolinga à 08:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2018

LA question

dernier rendez vous

accueil souriant

psy en beauté

nous parlons de l'age,de la vieillesse

je sens une pointe d'agacement après que je lui ai rappelé le film GUY

elle me rend ma clé USB ,n'a pas vu le film,n'a pas eu le temps

je lui parle de quelqu'un avec qui je correspond

 

elle me dit trois fois 

"l'espace thérapeutique il est ici pas ailleurs;il n'y aura rien ailleurs"

depuis je me questionne sur cette phrase

je lui demanderais au prochain rendez vous

 

Posté par akonolinga à 11:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2018

reponse

deuxième rendez vous

celui qui décidera de la suite

elle arrive ,toujours décontractée

je lui raconte "mon" film

celui regardé 150 fois "un jour sans fin"

cette forme d'espérance de revenir dans le passé pour corriger ses erreurs

le lâcher prise ,être soi qui lui permet de passer de l'autre coté du miroir

tout un programme

je lui reparle du fait que le point d'inflexion un moment avait été le fait qu'elle m'embrasse en arrivant et repartant

je ressens toujours ce puits de lumière provenant de ses mots

ce fil invisible qui me relie à la vie

en partant une pensée me vient

celle d'un homme qui recharge son corps de vie à chaque rendez vous

Posté par akonolinga à 08:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


12 septembre 2018

nouveau rendez vous

cet après midi

je ne sais pas comment celui ci se terminera

 

Posté par akonolinga à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2018

le lien defait

et puis un jour d'une manière inattendue vous vous rendez compte que l'autre n'est pas ce que vous aviez imaginé

alors vous fuyez

pas par lâcheté non , 

par colère

Posté par akonolinga à 18:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

l inconnu

premier rendez vous de cette nouvelle saison

je lui confie mon rêve sur le choix de continuer ou pas 

le pas en avant devant l'écran blanc

pas les autres rêves la concernant

nous parlons du rêve de la maison familiale vendue qui revient sans arrêt ,une fois par mois

elle trouve les mots pour expliquer 

je reçois a nouveau son empathie 

nous fixons l'ordre du jour pour la séance prochaine

les objectifs

comment lui dire que le premier c'est continuer de l'entendre de la voir

 

Posté par akonolinga à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 septembre 2018

les photos

besoin de place dans le garage

on déplace des cartons des boites

l une contient des photos

photos récupérées chez mes parents décédés

seuls témoignages d'un existence

on tombe sur cette boite hypnotisé certain d y trouver ce qu'on attend

une vie celle des parents des frères des oncles et tantes

des mariages des communions des familles réunies un jour de soleil ou autour d'une table

on y voit des rires des yeux qui s illuminent

une seule photo manque 

la mienne

 

Posté par akonolinga à 14:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 août 2018

le lacher prise

dans un livre de Leila Slimani elle parle de "mélancolie délirante" pour son personnage

sans être aussi excessive , la mélancolie qui m'habite est une forme de résistance au fameux "lâcher prise"

mon passé ,"mes passés" sont mes seuls points de repère

ils sont à la fois les pierres de ma construction et les coups de marteau de la destruction invisible

comprendre son passé c est accepter ses choix sans en faire une succession d'erreurs ou de fautes

c est accepter cette part de hasard qui vous a fait naître la avec un homme et une femme comme parents ayant eu leur propre construction et qui la reproduise inconsciemment sur vous ,l'enfant

vous n'êtes pas coupables;pas non plus martyrs

juste un hasard de la vie 

vos névroses développées au fil du temps se sont calmées ,ne sont plus qu'un "souvenir" 

votre anxiété a presque disparue ;elle ne tiraille plus vos chairs

pour laisser place à quoi?

à votre "moi"? non 

à un être conscient 

un être mélancolique presque déja sans vie

Posté par akonolinga à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]