tu dévales les pentes laissant derrière toi deux fines lignes blanches

tu es tout bronzé

habillé de rouge pour qu'on te reconnaisse

les gens t'admirent ,te félicitent,t'envient

tu joues les mecs blasés 

un merci du bout des lèvres

tout est merveilleux dans ta vie

la face visible de l'iceberg

tu fais encore illusion quelques heures au bar, en boite

tu rentres 

seul

tu n'as plus d'habit rouge

seul le rouge de tes joues sur lesquelles quelques larmes viennent se geler

la thérapie c'est ma neige

ma psy mon habit rouge

le reste est vide de sens 

je crois qu'on n'en guérit pas