J'avais perdu le goût des choses
Sans avoir idée de la cause
La naissance des temps nouveaux
Me surprit bientôt
La poussière au bleu du chagrin
S'élevait sur tous les chemins
Vous courez comme feu follet
Mon âme égarée
Puis il y eu ce sentiment nouveau
Ce souffle sur ma peau
Le plaisir avec toi
Puis il y eu la joie d'être éveillé
Par le premier baiser
D'une bouche adorée
Nous étions du dernier regain
Condamnés à mourir demain
Issus du troupeau décimé
Promis au boucher
Depuis ma tristesse est un monde ancien
Un monastère tibétain
Une jonque pleine d’œillets
Prête à chavirer
Puis il y eu ce sentiment nouveau
Ce souffle sur ma peau
Le plaisir avec toi
Puis il y eu la joie d'être éveillé
Par le premier baiser
D'une bouche adorée
Puis il y eu ce sentiment nouveau
Ce souffle sur ma peau
Le plaisir avec toi
Puis il y eu la joie d'être éveillé
Par le premier baiser
D'une bouche adorée