ca y est

je lui ai écrit

que je viendrais plus

comme un gamin pris en faute

comme un adulte trop seul pour croire encore

je vivrais avec ses mots sa voix

puis tout s'estompera peu à peu

revenant vers cette vie médiocre

prévisible