dans un livre de Leila Slimani elle parle de "mélancolie délirante" pour son personnage

sans être aussi excessive , la mélancolie qui m'habite est une forme de résistance au fameux "lâcher prise"

mon passé ,"mes passés" sont mes seuls points de repère

ils sont à la fois les pierres de ma construction et les coups de marteau de la destruction invisible

comprendre son passé c est accepter ses choix sans en faire une succession d'erreurs ou de fautes

c est accepter cette part de hasard qui vous a fait naître la avec un homme et une femme comme parents ayant eu leur propre construction et qui la reproduise inconsciemment sur vous ,l'enfant

vous n'êtes pas coupables;pas non plus martyrs

juste un hasard de la vie 

vos névroses développées au fil du temps se sont calmées ,ne sont plus qu'un "souvenir" 

votre anxiété a presque disparue ;elle ne tiraille plus vos chairs

pour laisser place à quoi?

à votre "moi"? non 

à un être conscient 

un être mélancolique presque déja sans vie